+33 (0)4 91 81 67 52 istria.jeanclaude@orange.fr

Le visage : lèvres, joues et nez

Les lèvres

Les lèvres pulpeuses et voluptueuses sont synonymes d’attraction, de sensualité et de jeunesse. Depuis les temps les plus anciens, bien que les critères de beauté changent, une bouche charnue reste un critère de séduction féminine. Malheureusement de nombreux facteurs peuvent contribuer à les rendre inesthétiques.

En premier lieu les remaniements anatomiques induits par le vieillissement de la région buccale.

Pour traiter ces remaniements on doit faire appel à des méthodes combinées que sont :

  • le traitement dentaire qui n’est pas à négliger
  • le repositionnement labio-commissural par injections de produits de comblement dans les lèvres afin de recréer la convexité et l’obliquité de la lèvre jeune et en renforçant le soutient des commissures
  • la toxine botulique peut-être utile pour relever les commissures des lèvres qui donnent un aspect triste a la bouche dont les angles sont dirigés vers le bas
  • un traitement de surface des rides péribuccales et de la lèvre rouge grâce aux peelings d’intensité adaptée à chaque cas

Le processus de vieillissement cutané conduit à une atrophie, à un amaigrissement et à une décoloration des lèvres. Ce processus s’accompagne de l’apparition de rides autour de la bouche, notamment dans la partie supérieure très souvent en rapport avec une exposition prolongée au soleil, il est aussi accentué chez les fumeuses.

Il faut savoir qu’il n’y a pas de couche graisseuse protectrice dans les lèvres, qui plus est, elles sont exposées aux agressions environnementales, telles que le soleil et le tabac. Ces agressions font perdre son potentiel d’hydratation à la lèvre entraînant un amincissement de la lèvre supérieure ainsi que l’apparition de ridules verticales et une chute de la lèvre inférieure.

Redonner du volume aux lèvres

Il faut savoir qu’une mauvaise analyse anatomique ainsi qu’un excès de volume dans cette région conduit le plus souvent à l’effet inverse, donnant au visage une moue ridicule voire vulgaire.

On possède aujourd’hui des acides hyaluroniques réticulés spécifiquement conçus et adaptés à la physiologie des lèvres dont l’injection permet d’obtenir un résultat pouvant aller jusqu’à 12 mois.

On injectera dans la lèvre blanche pour atténuer les ridules ainsi que la lèvre rouge pour restituer les volumes perdus.

Lisser le contour des lèvres

Après avoir redonné du volume à la lèvre, il peut-être nécessaire d’en « lisser » les contours. Une nouvelle fois le peeling profond au « phénol » s’avère d’une remarquable efficacité, il nécessite des soins attentifs et un suivi rigoureux pour un résultat optimum, il s’adresse à toutes personnes de plus de 35 ans dont la peau n’est pas trop foncée, les blondes ou rousses à la peau claire étant les meilleures candidates, présentant des rides verticales autour de la bouche. Ces techniques médicales remplacent progressivement les actes chirurgicaux.

Le peeling de la lèvre rouge

Les lèvres contrairement au visage ont une fréquence de renouvellement de leur épithélium très rapide, quasi quotidienne. Nous insistons sur le fait que les problèmes dentaires, le tabac, l’exposition solaire accélèrent le vieillissement des lèvres. Si l’on désire traiter la sécheresse ou la desquamation, régénérer le vermillon, augmenter la brillance ou le volume il est possible de réaliser un « yellow peel » 3 fois par an. Il est satisfaisant car il n’entraine pas d’éviction sociale, les lèvres sont plus colorées, lissées, voire plus volumineuses, en un mot la bouche a beaucoup plus de présence.

Pour se préserver du vieillissement de la lèvre :

  • ne pas fumer
  • ne pas s’exposer au soleil
  • avoir une bonne hygiène alimentaire et dentaire

Les joues

Le remodelage du visage en médecine esthétique est l’art de redonner des volumes et des courbes harmonieuses à un visage. Il peut s’agir d’apporter des volumes nouveaux, par exemple une bouche plus charnue, ou bien de restaurer des formes perdues comme des pommettes qui s’affaissent. Mais il peut s’agir à l’inverse de diminuer des volumes trop importants par exemple un double menton ou des bajoues.

Comment fait-on pour apporter des volumes ?

Les produits injectés peuvent être résorbables ou permanents mais pour retrouver des volumes importants il nous semble judicieux de pratiquer une auto transplantation de graisse ou d’autocollagène.

Technique

La graisse sera prélevée sur une partie du corps sous anesthésie locale grâce à une aiguille et une seringue, elle sera centrifugée puis réinjectée dans les zones du visage qui ont perdu leur volume.

Avantage

C’est une technique « écologique » car le fait de réinjecter la propre graisse de la patiente supprime tout risque d’allergie et de rejet. Les cellules graisseuses se greffent parfaitement et redonnent au visage ses volumes perdus.

Suites opératoires

Sont simples, un œdème du visage de 48 heures.

Comment peut-on diminuer les volumes ?

On peut réduire les zones trop volumineuses si elles sont faites de tissu graisseux comme le double menton, le cou, les bajoues. On procède alors par lipoclasie sous anesthésie locale par de simples trous d’aiguille ou par lipolyse laser.

Le nez

Combler un creux ou remonter la pointe

Le traitement des imperfections du nez ne fut longtemps que chirurgical. Actuellement la médecine esthétique peut apporter une réponse à certains problèmes. La toxine botulique permet de redresser la pointe du nez en agissant sur le muscle nasal, elle permet aussi de dilater les narines d’un nez pincé ou inversement.

L’injection de produit de comblement type hydroxyapatite de calcium qui est un constituant normal de l’os va permettre de combler un creux à la racine du nez, et injecté au niveau de la base permettra d’en redresser la pointe.

Avoir une vision globale du visage :

Le plus souvent l’effet recherché est un « rajeunissement » du visage. Avec ces nouvelles techniques, il est possible de remodeler entièrement un visage, mais le but doit être avant tout de conserver l’harmonie générale des formes et l’aspect naturel du visage. Les caractères individuels de chacun doivent être respectés, et il faut éviter absolument les standards stéréotypes « bouche pulpeuse et pommettes saillantes des poupées Barbie® ».

Résultats : il devient techniquement possible de remodeler une bouche, des joues, ou des pommettes. Les résultats sont bons si on évite les excès. Il faut savoir qu’une technique ne remplace pas l’autre, qu’elles sont bien souvent complémentaires. Le praticien doit rechercher avant tout les meilleures techniques dans l’intérêt du patient et éviter les prises de risques inutiles.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. + d’info

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer