+33 (0)4 91 81 67 52 istria.jeanclaude@orange.fr

Les hormones

Avec l’âge la production de certaines hormones à tendance à s’affaiblir avec des conséquences sur les organes cibles. Toute supplémentation hormonale doit se faire sous contrôle médical et sous surveillance biologique stricte.

Une hormone est une substance produite par une glande ou par un tissu et transportée par le sang pour agir sur un organe ou sur un autre tissu situé à distance.

Il existe plusieurs hormones ayant chacune un rôle précis :

  • hormones sexuelles : œstrogènes et progestérone ; testostérone et prolactine
  • hormones de croissance
  • hormones pancréatiques : insuline
  • hormones thyroïdiennes
  • hormones surrénaliennes : DHEA , prégnénolone et cortisol.
  • hormones agissant sur la quantité d’eau dans notre organisme.

Hormones thyroïdiennes

Avec l’age la chute des hormones thyroïdiennes entraîne un tableau d’hypothyroïdie dont les signes clinique sont la fatigue, l’état dépressif, les maux de tête, la sensation de froid, les crampes musculaires, la constipation, les douleurs articulaires.

Il faut savoir que certains médicaments ont une action néfaste sur la thyroïde : ce sont les barbituriques, les antidiabétiques, la cortisone, le tabac et la pilule.

Prégnénolone

Sécrétée par les glandes surrénales et le cerveau, elle stimule les fonctions cérébrales  comme la mémoire , elle lutte contre le stress et les états d’angoisse .

DHEA

C’est une pro hormone sécrétée par les surrénales, les ovaires et les testicules qui est à l’origine des hormones mâle et femelle. Elle agit sur plusieurs organes et régule de nombreuses fonctions de l’organisme.

La DHEA bloque l’enzyme qui dégrade le collagène. La DHEA diminue la masse grasse et augmente la masse maigre, elle est basse chez l’obèse et souvent chez le diabétique. Le taux de DHEA est 5 fois plus élevé dans le cerveau que dans les autres organes La DHEA diminue l’hyperglycémie en combattant l’insulinorésistance. La DHEA combat les troubles de l’érection non organique en augmentant la testostérone.

Testostérone

Les troubles apparaissent vers la cinquantaine chez l’homme. Les troubles sexuels sont les premiers motifs de consultation au cours de laquelle on retrouve des troubles psychiques : tels que la chute de l’envie créatrice, les troubles du sommeil et anxiodépressifs et des troubles physiques comme la fatigue, la diminution de la masse musculaire et l’augmentation de l’adiposité.

En dehors de ces signes et au-delà de l’altération de la qualité de la vie le déficit en testostérone a un impact important sur la mortalité.

Ce déficit double le risque d’obésité et d’apparition d’un diabète de type 2 ainsi que le risque cardiovasculaire chez les patients coronariens et ceux qui ont fait un infarctus on trouve un taux de testostérone abaissé.

Enfin un taux de testostérone bas est un facteur prédictif de dépression 2 ans plus tard et un taux anormalement bas de testostérone semble accroître le risque de cancer de la prostate.

Il faut savoir que :

  • 1 homme sur 10 est touché à partir de 50 ans.
  • 15% à 30% des patients diabétiques ou obèses sont atteints.
  • 2.8 Millions d’hommes de 40 à 79 ans sont atteints dans l’union européenne.
  • Il faut savoir que moins de 5% seulement des hommes atteints sont traités en Europe.

hormones

Progestérone

Les hommes ont autant de progestérone que les femmes à la phase folliculaire. La progestérone protège les cellules du sein chez la femme et la prostate chez l’homme. Les patients obèses ont des taux bas de progestérone.

La progestérone agit sur le système nerveux central, elle a une action anxiolytique et agit sur l’humeur, elle agit sur le sommeil par son action sédative et hypnotique. Elle agit sur la respiration en diminuant les désordres respiratoires nocturnes tels que l’apnée du sommeil.

Cortisol

Le cortisol est l’hormone qui permet l’adaptation de la réponse au stress. Chez le jeune le stress va entraîner une augmentation rapide du cortisol mais durant une période de temps très brève donc adaptée.

Chez le sujet âgé la réponse au stress va entraîner une sécrétion trop importante de cortisol durant un laps de temps trop long, ce qui va entraîner l’apparition de diabète, d’obésité et de maladies cardio vasculaires et de troubles de l’immunité.

En outre un cortisol élevé aura une action néfaste sur les neurones avec troubles de la mémoire et de l’acquisition.

Vieillir oui mais bien et en accord avec soi même.

« La jeunesse n’est pas une période de la vie. Elle est un état d’esprit, un effort de la volonté, une qualité de l’imagination, une intensité émotive, une victoire du courage sur la timidité, du goût de l’aventure sur l’amour du confort. On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce que l’on a déserté son idéal. Les années rident la peau, renoncer à son idéal ride l’âme. Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont des ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort. Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille. Il demande, comme enfant insatiable : « Et après ? ».

Il défit les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi,
Aussi vieux que votre doute,
Aussi jeune que votre confiance en vous-même,
Aussi jeune que votre espoir,
Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif,
Réceptif à ce qui est beau, bon, et grand,
Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.
Si un jour votre cœur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

Général Mc ARTHUR – 1945

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. + d’info

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer