+33 (0)4 91 81 67 52 istria.jeanclaude@orange.fr

Qu’est ce que la médecine anti-âge ?

Médecine anti-âge MarseilleLa médecine anti-âge est une médecine préventive, il est souhaitable à partir de 40 ans d’évaluer les facteurs de risque de vieillissement prématuré et d’agir afin de préserver son capital santé.

Dès le plus jeune âge

  • combattre l’obésité
  • éviter l’exposition solaire
  • hydrater la peau

Adolescence

  • avoir une alimentation équilibrée
  • veiller au sur-poids
  • éviter le tabac, l’alcool, l’abus de soleil
  • faire du sport
  • hydrater la peau

30 à 35 ans

Les secrétions hormonales faiblissent avec pour conséquences l’augmentation du poids, altération de l’humeur et diminution de la qualité de la peau.

  • avoir une alimentation équilibré, variée et de qualité
  • faire un dosage du taux de DHEA
  • hydrater sa peau grâce à des crèmes anti-âge
  • stimuler la régénération cellulaire grâce à des peelings aux acides de fruits
  • pratiquer une activité sportive régulière
  • lutter contre la sédentarité par une marche quotidienne

40 ans

Examen complet qui servira de référence

  • Bilan biologique complet
  • Examen cardiaque
  • Bilan prostatique pour les hommes
  • Pour les femmes : mammographie tous les 2 ans et frottis vaginal tous les ans
  • Hydrater la peau, la revitaliser par un mésolift
  • consulter un médecin anti-âge pour réduire les rides du front, de la patte d’oie et de la glabelle par des injections de produits de comblement ou de toxine botulique, pour combler les creux du visage, atténuer les cernes ou faire un peeling.

A partir de 45 ans

La chute des sécrétions hormonales entraîne des troubles métaboliques et un relâchement cutané.

  • surveiller cholestérol, triglycérides et sucres
  • bilan nutritionnel, statut des acides gras et dosage du stress oxydant
  • rechercher une prédisposition de maladies cardiovasculaires
  • faire un coloscopie
  • dosage hormonal DHEA, Hormones sexuelles
  • mammographie tous les 2 ans et frottis vaginal tous les ans
  • poursuivre les soins à visée esthétique car le vieillissement cutanée s’accélère en pré ménopause

A partir de 50 ans

Pratiquer des examens afin de déterminer l’âge biologique réel

  • établir un bilan hormonal complet
  • dosage des neurotransmetteurs en cas de troubles du sommeil, de l’humeur ou de la mémoire
  • bilan biologique complet, acides gras, stress oxydant, bilan inflammatoire, bilan osseux
  • écho doppler carotidien si il existe des facteurs de risque
  • renforcer, si besoin est, l’organisme en antioxydants
  • veiller à une alimentation équilibrée pour éviter les déficits en oligo-éléments et en acides gras afin de conserver les fonctions cognitives, mémoire, vue, ouïe
  • pour les hommes : examen de la prostate
  • pour les femmes : mammographie tous les deux ans, frottis vaginal tous les ans et densitométrie osseuse
  • pour les deux sexes : dépistage du cancer colorectal tous les deux ans
  • poursuivre une activité sportive régulière
  • soins à visée esthétique : effacer les tâches brunes, réduire les rides par comblement, éclaircir le teint par les peelings

Après 60 ans

Les raisons d’exercer de nouvelles vigilances nutritionnelles sont multiples : ménopause pour les femmes et risque cardiovasculaire pour les hommes.

  • Un apport suffisant de calcium, de vitamine D et de protéines.
  • Privilégier une alimentation alcalinisante pour épargner l’os (fruits, légumes et produits laitiers maigres) et réduire les aliments acidifiants (produits gras, sucrés et les fromages gras.)
  • Limiter le tabac, l’alcool, le café et le thé car ils augmentent le risque d’ostéoporose.

Optimiser le système antioxydant : Nos cellules peuvent lutter contre le phénomène d’oxydation grâce à un système dépendant de la vit.C de la vitamine E, du bêta carotène, du sélénium, du zinc et des acides gras essentiels, d’où l’importance des fruits, des légumes, des huiles, des polyphénols du vin rouge, des flavonoides du raisin.

Optimiser les apports en iode pour éviter les problèmes thyroïdiens. Éviter la dénutrition grâce à un apport suffisant en calories et en protéines, car la dénutrition induit une perte de poids au détriment de la masse musculaire. Penser à compenser les carences en calcium, magnésium, vitamine D, fer, oméga 3, fibres et eau.

  • Bilan colorectal, prostate, seins, ovaires, utérus, yeux
  • Densitométrique osseuse
  • Surveiller le cœur et diminuer les risques cardiovasculaires
  • Faire un fond d’œil à la recherche d’une dégénérescence maculaire lié à l’âge (DMLA)
  • Détecter les troubles de la mémoire
  • Poursuivre les soins de médecine esthétique

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. + d’info

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer